13 Juin 2015

Bilan de la session parlementaire - Une opposition constructive et efficace au service des citoyens et de la défense des intérêts du Québec

Écouter le bilan en vidéo.

QUÉBEC, le 12 juin 2015 - Le député de Saint-Jérôme et chef de l'opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, ainsi que le député de Chicoutimi et leader parlementaire, Stéphane Bédard, accompagnés de députés de l'équipe parlementaire du Parti Québécois, ont tracé le bilan de la session parlementaire, pendant laquelle l'opposition officielle a été constructive, efficace, au service des citoyens et de la défense des intérêts du Québec.

« Cette session parlementaire fut fort chargée, et d'une intensité unique et singulière. Aujourd'hui, je suis particulièrement fier de cette grande formation politique qu'est le Parti Québécois. Nos résultats sont à la hauteur de nos ambitions pour le Québec et des objectifs que nous nous étions fixés », a déclaré, d'entrée de jeu, le chef de l'opposition officielle.

« Le contact avec les citoyens, c'est ce qui nous inspire, ce qui donne un sens à notre engagement et ce qui nous motive à offrir une opposition responsable, constructive et efficace. Plusieurs fois, au cours de la session, nous avons tendu la main au gouvernement et offert notre collaboration. Notamment, nous avons proposé la création d'un poste d'observateur de l'intégrisme religieux, qui nous permettrait d'agir efficacement pour prévenir la radicalisation de nos jeunes », a-t-il poursuivi.

« Nous avons également proposé au premier ministre de réunir l'ensemble des acteurs sociaux en lien avec l'économie et l'emploi. Nous demeurons persuadés de la nécessité d'entendre, de consulter et de réunir toutes les forces vives pour doter le Québec de politiques et d'une vision ambitieuses qui font actuellement défaut au gouvernement », a soutenu Pierre Karl Péladeau.

« Cette session parlementaire a démontré que le Parti Québécois s'avère la seule solution de rechange possible et plausible au gouvernement actuel. Nous avons proposé des projets de loi collés aux préoccupations des citoyens : celui sur la création d'un poste de directeur parlementaire du budget, le projet de loi ?zéro émission", simple et porteur, qui pourrait faire du Québec un leader de l'économie verte, celui visant à affirmer la primauté de la compétence environnementale du Québec, et j'en passe. Mentionnons par ailleurs qu'aujourd'hui même a été adoptée la Loi proclamant la Journée Nelson Mandela, une initiative de notre collègue Maka Kotto. L'adoption à l'unanimité de la motion reconnaissant le génocide culturel à l'égard des nations autochtones, déposée par notre chef, représente aussi un moment particulièrement solennel et significatif de cette session parlementaire qui s'achève », a pour sa part souligné Stéphane Bédard.

Le leader parlementaire a également rappelé les mandats d'initiative que l'on doit au Parti Québécois. « Nous tenons à ce que les parlementaires se penchent sur les conditions de vie des femmes autochtones, sur celles des adultes hébergés en CHSLD, sur la revente des permis de garderie, et sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux, entre autres choses », a-t-il ajouté.

« Durant la session, nous avons amorcé un travail prometteur. Les résultats sont encourageants et indiquent que nous allons dans la bonne direction. Nous construisons sur des bases solides, avec une équipe de députés dévoués et compétents, ainsi que des militants enthousiastes. Nous construisons avec l'objectif de travailler au mieux-être de tous les citoyens du Québec. Ceux-ci, d'ailleurs, peuvent compter sur l'équipe du Parti Québécois; nous continuerons notre travail afin que l'austérité cède le pas à l'ambition, à la réussite et à l'espoir », a conclu Pierre Karl Péladeau.